Symphonie pour klaxons et essuie-glaces

de et avec Jérôme Rouger et Patrick Ingueneau

Déroulement

 

Présentation du concert
Présentation des véhicules
Entrée protocolaire des concertistes

Préparation des instruments

Entrée en scène du chef d’orchestre
Cérémonie des clés
Salut au 1er klaxon
Mise en pupitre du chef d'orchestre
Entrée dans les voitures
Echauffement - Accord
Début du concert
1er mouvement : mouvement libre
2ème mouvement : Embouteillages
3ème mouvement : final
Saluts
Sortie

Teaser
© Anne Lacaud
Présentation

 

Il s’agit d’une symphonie inédite pour 9 voitures, composée et interprétée sous la direction du chef Patrick Ingueneau par l’orchestre symphonique automobile composé d’Armelle Dousset, 1er klaxon et de 8 klaxonneurs amateurs recrutés sur le territoire de jeu.

Le concert est commenté en direct par Jérôme Rouger, journaliste-producteur de France-Musique.
Ces commentaires, avant et pendant le concert permettent de décoder les actions des musiciens et de les recoder en leur donnant parfois un sens inattendu.

Le déroulement du concert reprend les codes du concert classique : tenues vestimentaires, arrivée très codée des musiciens, du chef d’orchestre, accord, saluts, jusque dans le déroulement du concert : il s’agit d’une symphonie en trois mouvements.

Au-delà de l’aspect incongru, « déconcertant » de ce concert, il y a également en filigrane une interrogation sur la place de la voiture dans la société aujourd’hui, carcasse derrière laquelle on se sent souvent en force, protégé, objet d’émancipation, symbole de voyage, de vacances, de liberté pour les uns, objet symbole de fierté pour les autres, mais aussi objet polluant, objet de stress, objet symbole de notre époque.

P1269411
P1269411
© Anne Lacaud
© Anne Lacaud
P1269374
P1269374
© Anne Lacaud
© Anne Lacaud
album-3-987
album-3-987
P1269400
P1269400
1/1